ASSOCIATION ARGONNE-MADAGASCAR
  Accueil    Qui sommes nous    Actualité    L'enseignement    Le parrainage    Les travaux    Santé    Photothèque    Contact  
[|Pour tout savoir sur l'Association Argonne-Madagascar|]
 

Assemblée Générale du 24 mai 2014


L’assemblée générale s’est tenue à la mairie de Chaudefontaine, à partir de 10h30.
La présidente remercie les personnes présentes, et M. Le Maire de Chaudefontaine , ainsi que les journalistes J.P EGARD et H. DESTREZ.
Le rapport moral et le rapport d’activité est, cette année présenté en UN seul rapport. Il s’agit du même procédé que l’assemblée précédente présidée par M. F. DUBOISY. Le rapport financier sera présenté par Mme G.LESAGE .

Rapport moral et d’activité :
La Présidente souligne l’appui inconditionnel et l’investissement de M. F. DUBOISY à ses côtés depuis l’année dernière, remercie le soutien sans relâche des membres du bureau et du CA.

Pourquoi la présidence de l’association ? S’investir pour une cause , et pour Madagascar.
Ses atouts : le malgache est sa langue maternelle. A vécu 30 ans dans l’ile , et a travaillé à des postes de responsabilités.

Première tâche :
Le remplacement de la correspondante locale dans un délai très court. Mlle Fabiola RANDRIARIMANANA prend ses fonctions le 22 mai 2013. Mise en place difficile pour les partenaires locaux qui devaient se plier à cette situation.

Nouvelle organisation : Suivi quotidien des activités avec la correspondante locale. Si doute, avis du bureau avant validation des actions. Organisation contraignante mais satisfaisante à ce jour. Contraignante pour la correspondante locale, qui doit jongler entre les actions sur terrains, et les rapports journaliers.
Revoir une autre gestion des actions dans le futur ?

1- Les actions :
En France :
- 30 parrains inscrits.
- Les brocantes, et ventes d’artisanat malgache. Merci à M.C VARNIER , et D. DEL REY , une belle motivation, l’apport est conséquent.
- La Troupe d’ALVA théâtre de Givry-en-Argonne : chaque année, une représentation théâtrale au profit de l’association.
- Les conférences de Mme PARMENTIER – Conférencière de l’histoire l’art, Mme PARMENTIER est toujours volontaire.
- Les classes de CM1 et CM2 des Islettes : pour la deuxième année consécutive une cagnotte considérable. Chaque jour une pièce dans une boite.
- Des étudiants de l’IUT d’Amiens , nous ont fait un don d’un montant important qui a permis de doter les élèves de l’EPP d’Ambohitrinimanga en fournitures scolaires.

À cela s’ajoutent d’autres dons, je tiens à souligner la générosité et l’indéfectible soutien de ces bienfaiteurs et volontaires qui concourent au bon fonctionnement de l’association. En particulier, Jean Claude LEGER, l’infatigable secrétaire, et Geneviève LESAGE, trésorière toute aussi dévouée. Ces deux personnes ont été tout au long de cette année un appui important.

A Madagascar :
- Objectif : apporter des moyens concrets à une école primaire publique du village d’Ambohitrinimanga, village proche de la capitale Antananarivo. Permettre aux enfants des villages environnants à prendre le chemin de l’école.
- Effectifs :300 élèves (nombre en constante augmentation chaque année) , 6 instituteurs.
- Salaires : 3 salariés ; 1 institutrice, 1 gardien, et 1 correspondante locale.
- Missions :Des membres de passage à Madagascar, ont été missionnés pour constater ce qu’il restait à faire, et de revoir ce qui a été mis en place.
a) Santé : Abandon de la médecine préventive pour une médecine curative, pour la dentisterie et la médecine générale. Avec l’appui du Dr. C. BEAU au diagnostic du docteur sur place pour les cas graves.
b) Bibliothèque : Il a été montré, comment on pouvait donner vie à cette structure, et organiser les emprunts par les élèves. Et sans surprise des photos nous montrent le plaisir qu’ont les enfants à feuilleter un livre. C’est-à-dire que l’idée a atteint son but.
c) Travaux : réparation et rehaussement du mur dégradé de l’enceinte de l’école. Réalisations et amélioration de différents travaux d’entretien (écoulement des eaux, toiture, murs et hotte de la cuisine).

2- Les perspectives :
- Maintenir les actions en état à Madagascar, un travail de longue haleine. Expliquer et faire comprendre a nos amis malgaches doivent savoir prendre leur destin en main.
- Trouver de nouveau soutiens, des nouvelles compétences.
- Idées avancées : Conférence dans les écoles : mise en place à voir pour l’année prochaine, en exemple de l’école des Islettes.

Il est procédé au vote du rapport moral et d’activité : adopté à l’unanimité.
La parole est laissée à Mme G. LESAGE pour la présentation du rapport financier.

Rapport financier :
Les recettes stagnent, le budget en équilibre.

La présidente reprend la parole pour donner son appréciation à Madagascar. Tout ne va pas comme il faudrait politiquement et autres situations.
Un projet n’a pu être défini à cause de la situation à Madagascar, il faut que nous nous engagions sur un projet simple qui nous permettrait d’utiliser ce que nous avons mis de côté.
Il faut attendre que nos prestataires sur place, puissent nous aider et qu’ils soient les mêmes pour un certain temps.

Il est procédé au vote du rapport financier : adopté à l’unanimité.

Informations supplémentaires :
- Théâtre : d’un commun accord, la recette des deux représentations fut partagé entre Argonne Madagascar et l’Association les Roseaux.
- Prime aux institutrices : versée suivant les bons résultats scolaires. Le suivi dans les collèges montre un bon niveau scolaire.
- Expédition d’un container : Trouver un autre partenaire .

La parole est laissée à M. M.DROUET (commissaire aux comptes de l’association)
En exécution de sa mission, il certifie que les comptes annuels clos au 31 décembre 2013 sont réguliers et sincères à la fin de cet exercice.

Divers :
Une interrogation est posée concernant la santé : Le curatif au lieu du préventif, comment détecter un enfant malade ?

L’absence à l’école est le moyen de rechercher la cause, si l’enfant est malade la procédure curative est mise en marche. Il se peut que ce soit un autre motif grave, l’atteinte à la morale doit être suivie par le médecin en coordination avec la directrice de l’école et en relation avec la justice. Notre rôle s’arrête aux consultations médicales.

La prévention était valable avec notre éclairage européen, mais en contradiction avec la culture malgache. Le curatif nous imposera de définir les limites de la prise en charge des malades. La « bobologie » doit rester à la charge des familles. Impossible d’aller vers une médecine gratuite, le budget éclaterait.

Les inscriptions scolaires augmentent d’une année sur l’autre : Est-ce un problème pour nous ?

Les villages voisins connaissent maintenant notre action : trois cantines par semaine et les soins, c’est un appel d’air.

Les effectifs par classe augmentent, problème pour la directrice. Nous avons dû augmenter notre budget cantine. Il est impératif pour nous de connaitre l’évolution des effectifs de l’école afin maîtriser notre stratégie future. Les missionnaires de l’association ont pu entre autres, donner des consignes à la correspondante locale, pour les approvisionnements alimentaires. Une distribution équitable pour tous les enfants au déjeuner.

En conclusion il faut toujours répéter, refaire et ne pas lâcher du lest.


Pour clore cette A.G. il est donné quitus à M. Drouet commissaire aux comptes, il est remercié pour son rapport. M. Drouet informe la présidente qu’il n’est plus à compter de ce jour le commissaire aux comptes.

Levée de séance : 12h00.

Version imprimable de cet article Version imprimable